Comment un tissu peut-il soulager des tensions musculaires et articulaires ?

Comment un tissu peut-il soulager des tensions musculaires et articulaires ?

En quoi les tissus Wil sont-ils révolutionnaires ? 

Ce n’est pas le processus informationnel à l’aide des ondes scalaires qui est révolutionnaire mais bien plus le fait d’avoir pu informer un tissu. Les ondes scalaires ont été découvertes au début du 20ème siècle, le processus informationnel ou énergétique est encore bien plus âgé. Pensez à Samuel Hahnemann qui déjà en 1790 développe les principes de l’homéopathie. Qu’est-ce que l’homéopathie en réalité ? C’est une médecine énergétique dont l’objectif est de rétablir l’équilibre de l’énergie vitale perturbée. Elle agit en apportant une information vibratoire de nature similaire aux symptômes observés.

Avec les tissus informés, c’est exactement la même chose sauf qu’on utilise plusieurs minéraux et que l’objectif n’est pas de cibler une pathologie mais d’amener une information générale à l’eau du corps pour rééquilibrer l’énergie vitale. C’est par l’utilisation de ces vêtements qu’on a pu observer empiriquement les effets tant sur la récupération que sur les douleurs.

La lithothérapie apporte une explication limpide sur l’activité de ces textiles. 

Les minéraux intégrés dans la fibre du tissu sont issus de l’espèce minérale dominante composés essentiellement de carbonate de calcium et de magnésium. La pierre utilisée appartient au système cristallin hexagonal. Sa formation débute par l’accumulation de coquillages, de coraux et d’algues calcaires dans des environnements marins et tropicaux il y a plus de 180 millions d’années. En lithothérapie, ce minéral doux et naturel est apaisant. Chargé en calcium et magnésium il contribue à la réduction de la fatigue et favorise un sommeil réparateur. Ces roches participent aussi au bon fonctionnement neuromusculaire et à la fortification des os et c’est à ce niveau là qu’elles rendent le tissu différent et novateur….de par l’action de ces minéraux.

N'oublions pas que toutes les pierres possèdent une énorme puissance, une énergie originelle et naturelle et un rayonnement pur. Elles émettraient des vibrations et auraient une résonance capable d’agir sur le corps pour améliorer le bien-être de la personne à son contact. Le fait que ces vibrations soient intégrées dans le cœur même de la fibre du tissu est révolutionnaire.

Le minéral possède une grande résonance avec le corps humain principalement composé d'eau et de minéraux. Il constitue l’un des moyens naturels les plus adaptés pour réguler des dysfonctionnements des plans énergétiques, vibratoires, somatiques, et dans une certaine mesure, parfois même physiologiques.

Chaque pierre possède une composition chimique, une forme, une structure de cristallisation constituant une signature personnelle, une unicité et une énergie qui lui est propre. Lorsque vous prenez une pierre en main, l'apport des cristaux et minéraux et de leur énergie s'opère simultanément à trois niveaux :

  • par sa composition biochimique
  • par sa résonance vibratoire
  • via une part d'inconnu qui reste à explorer par la science.

Le minéral est chimiquement présent partout (quasi-totalité de la croûte terrestre sur la planète, constitution chimique des corps mobiles ou planètes dans le Cosmos, composition de la structure osseuse et organique de l'humain, etc.).

Il existe un lien d'interrelation chimique entre ce que l'on appelle la matière « vivante » (l’humain, l’animal et le végétal) et la matière « inerte » (le minéral). 

Les cristaux faisaient auparavant partie intégrante des pharmacopées ancestrales aux côtés des plantes. Ils ont malheureusement été remplacés, après-guerre, par la suprématie de l'industrie chimique. Cet aspect chimique essentiel de l'échange entre l'humain et le minéral est très important. Il explique, entre autres choses, les réactions parfois instantanées sur le plan physique, que certaines personnes éprouvent au contact des pierres. Au-delà de leur chimie, de leur beauté et de leur diversité, les pierres émettent naturellement une énergie bénéfique qui nous traverse, et que nous apprenons à ressentir et à identifier. La chimie n'explique donc pas l’entièreté de l'action d'une pierre et dans notre cas c’est la résonance vibratoire qui est expliquée.

Le corps possède des automatismes autres qu'organiques. Si nous étions coupés de ces énergies, nous ne pourrions fonctionner correctement à tous niveaux.

Ce ne sont pas uniquement des échanges biochimiques de nos cellules qui déterminent notre état de santé mais les informations qu’elles se communiquent entre elles.

L’origine des désordres de santé ne sera alors pas biologique mais lié à un défaut d’information.

L’harmonisation du corps se fera au niveau vibratoire afin de rétablir l’équilibre des fréquences énergétiques pour changer l’information.

Cette énergie émissive a pour but de diffuser à une quelconque distance vers quelqu’un ou sur quelque chose une énergie bénéfique destinée à modifier son champ électro-magnétique.

Afin de comprendre la résonance vibratoire, il nous faut aborder maintenant des informations qui peuvent sembler hors sujet, mais qui sont nécessaires pour appréhender l'action par résonance des cristaux. Les médecines ancestrales, dont la médecine chinoise, pratiquent depuis toujours leur art en tenant compte des aspects énergétique et vibratoire du corps humain. Notre culture occidentale s'ouvre peu à peu à ces dimensions. Nous commençons aujourd'hui à comprendre que tout est lié.

Comme tout outil vibratoire, l'énergie de la pierre traverse tout ce qu'elle rencontre, comme le fait par exemple une onde radar ou wifi.

L'intérêt qu'elle présente, c'est que sa structure sur le plan énergétique est archétypale. Si elle est extraite et transformée dans les bonnes conditions requises, elle émet une fréquence qui n'est pas altérée par une histoire émotionnelle, culturelle, mentale ou par un système de croyances. Elle est neutre. Les cristaux étant « neutres » et naturels, ils constituent des énergies-étalons avec lesquelles votre corps peut se mettre en résonance. Tels des diapasons naturels, les pierres ont la faculté de jouer les accordeurs par ce simple effet de résonance.

Les interactions entre la pierre et l'humain nous dépassent encore largement. Il serait absurde et pour le moins prétentieux d’affirmer que nous connaissons absolument tout ce qui se passe. Les découvertes à venir nous mèneront, petit à petit, à formuler de façon scientifique ce qui fait l'efficacité globale d'une pierre, que nous constatons sur un plan empirique. Dire que l'action d'une pierre se limite à sa chimie serait comme dire que notre humanité se limite elle-même à sa chimie.

Le choix des minéraux est primordial : imprégnés d’histoires, de vie (fossiles), de minéraux en résonance avec notre propre composition, en un mot des minéraux à la composition originelle, des minéraux sédimentaires imprégnés de fossiles.

Ensuite, un procédé utilisant les méthodes de physiques quantiques afin d’informer la fibre des tissus de manière durable et intrinsèque. Au contact des tissus, l’eau du corps sera en parfaite synergie. C’est cette action sur l’eau qui explique en grande partie les effets particuliers du tissu. L’eau est en fait un liquide très complexe dont les propriétés étonnantes n’arrêtent pas de faire parler les scientifiques. Nombres d’entre eux d’ailleurs sont d’accord pour dire que « ces propriétés étonnantes ne peuvent être vraiment comprises que dans le cadre de la physique quantique relativiste ». Le livre « le quatrième état de l’eau* de Gérald H. Pollack permet une approche différente sur l’eau et nous permettrait de comprendre de nombreuses actions encore inexpliquée mais bien réelles….et notamment celles de l’action de nos minéraux sur le corps humain.

« Son livre, selon Marc Henry, professeur à l’Université de Strasbourg, contribue à un changement de paradigme considérable qui pourrait révolutionner la biologie cellulaire, la physiologie des plantes, la signalisation chimique et bien sûr la médecine telles qu’elles sont pratiquées aujourd’hui. En effet, le nouveau paradigme sous-tendu par ce livre est que toute matière hydratée possède de manière intrinsèque une certaine forme de « conscience ».

On comprend ainsi de manière plus scientifique comment de simples minéraux peuvent agir de manière si étonnante sur l’eau du corps. Le fait d’avoir intégré ces résonances minérales dans une fibre textile, rendant son utilisation aussi simple que de s’habiller est le côté révolutionnaire mais sinon tous les autres aspects décrits datent pour certains du 18ème siècle et rendent justement cette technologie tellement authentique et à la fois ancestrale et pourtant avant-gardiste.