WIL.LIFE LE SECRET de notre fabrication

Les tissus Wil.life sont fabriqués en plusieurs étapes. Chacune d’elles a énormément d’importance car c’est ce composé qui fait de nos textiles une réussite.

Comment peut-on intégrer des minéraux dans un textile ?

Les minéraux sont intégrés dans la fibre du textile par un processus informationnel utilisant des ondes scalaires (Nicolas Tesla) pour informer la matière lorsqu’elle est en état liquide.

Nous utilisons plusieurs types de minéraux dont notamment des roches sédimentaires qui sont la formation de l’accumulation de coquillages, de coraux et d’algues calcaires dans des environnements marins il y a plus de 200 millions d’années. Ces roches sont donc un amendement calcaire magnésien qui est même largement utilisé dans l’agriculture biologique car son action permet de corriger l’acidité d’un sol tout en améliorant sa structure et c’est exactement la même information qu’elle va transmettre à votre corps.

Quels minéraux et où ?

L’importance du choix des minéraux n’est pas primordiale car aujourd’hui nous avons cette expérience avec des minéraux calcaires d’origine océanique mais peut-être que demain quelqu’un d’autre trouvera une autre matière amenant tout autant de bonnes informations.

Avant cette ultime étape, il y a le choix des minéraux : une sélection se fait parmi diverses provenances de minéraux de sédiments calcaires et calcaires-magnésiens. Nous sommes allés directement dans des lieux riches en sédiments calcaires où les fossiles sont très présents et dans des zones où les minéraux sont partout autour de vous.

Le choix des minéraux :là on pourrait intégrer la vidéo sur la lithothérapie.

Une fois les minéraux trouvés, ils sont analysés : leur origine calcaire testée par simple test à l’acide chlorydrique, leur nature et origine des roches par l’étude préalable du lieu géographique et confirmation par expertise bio-sensible par un géobiologue et leur énergie testée par capture électrophotonique.

Pourquoi les fréquences ?

Toute matière solide et stable est constituée de particules électromagnétiques qui oscillent avec une fréquence vibratoire qui leur est propre. Que ce soit aliments, objets végétaux, tout endroit et lieu, tout organisme vivant.

Ces signaux électromagnétiques pourraient être captés et amplifiés par un simple appareil électronique, et même « enregistrés » dans une solution liquide à la manière d’un disque dur !
Et c’est ce que WIL fait avec les fréquences de minéraux d’origine océaniques qui ont une action sur l’eau du corps.


C’est ce que WIL fait avec les fréquences de minéraux d’origine océaniques qui auront une action sur l’eau du corps une fois intégrées dans la fibre textile lorsqu’elle est liquide. C’est pour cela que WIL utilise actuellement du polyester car les autres fibres naturelles (coton, laine) ne passent pas par cette phase liquide. Des recherches sont néanmoins en cours pour l’intégration dans une matière plus naturelle. Dans tous les cas les partenaires avec lesquels nous travaillons mettent tout en œuvre afin d’être à la pointe du recyclage et de l’écologie responsable.

Y a-t-il autre chose que des minéraux ?

Oui, nous avons ajouté de la Silice car elle permet de fixer la mémoire de l’information.

Mis à part la fréquence des minéraux, il faut compter sur la fréquence Schuman car cette fréquence permet l’ancrage. C’est la fréquence de résonance de l’hypothalamus et l’unique fréquence commune à tous les mammifères ; la fréquence de Schuman 7,83 Hz est absolument commune à tous. C’est une constante biologique sans laquelle la vie humaine serait impossible.

La fabrication

La fibre en vrac est alors filée dans notre usine en *Espagne * et donnera des bobines de fils.
Les bobines de fil sont ensuite envoyées dans une autre usine (toujours en Espagne) où ils s’occuperont du tissage du tissu (molleton, nid d’abeille, thermo, tout est possible…).
Les rouleaux de tissu sont ensuite envoyés à l’entreprise suisse qui s’occupe de toute la confection.